La signalisation hormonale dans la résistance des plantes aux bioagresseurs

A. Jalloul, A. Clerivet, M. Nicole

Résumé


Pour assurer sa survie face aux stress biotiques, la plante met en place différentes stratégies de défense. Suivant la biologie du parasite et la nature du parasitisme, elle adaptera ses réponses par une régulation fine de ses mécanismes de défense sous le contrôle de ses hormones dont elle va orienter les fonctions. L'acide salicylique, l'acide jasmonique et l'éthylène pilotent des voies de signalisation dont le rôle dans la résistance est le mieux établi. Mais d'autres phytohormones, comme l'acide abscissique, occupent une place prépondérante dans la régulation de la défense des plantes. L'interconnection et la coordination de ces voies de signalisation sont des éléments clés pour une expression optimisée de la résistance des plantes aux bioagressseurs.

Mots-clés


productions végétales ; pathologie

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.1684/agr.2009.0345

Affiliations

Faculté d'agronomie de Damas BP 30621 Damas Syrie, IRD UMR RPB Résistance des plantes IRD-Cirad-UM2 BP 64501 34394 Montpellier Cedex 5 France



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC