La pathologie en pisciculture tropicale et l'approche écopathologique : méthodologie et étude de cas sur les élevages de Pangasiidae

D. Caruso

Résumé


L'ampleur croissante des productions aquacoles tropicales conduit à une intensification et à des changements profonds des systèmes d'élevage traditionnels, notamment dans les pays du Sud-Est asiatique. L'estimation de l'impact socioéconomique et environnemental des épizooties et enzooties en pisciculture tropicale est délicate à évaluer ; mais les conséquences se chiffrent en centaines de millions de US $ chaque année. De nombreuses maladies pisciaires, reconnues pour leur impact en pisciculture tropicale, sont de nature multifactorielle et leur intensité dépend de divers facteurs biotiques et abiotiques. La maîtrise sanitaire par les éleveurs asiatiques est presque exclusivement basée sur la chimiothérapie avec un risque d'accumulation des résidus de productions, de création et de transfert des facteurs d'antibiorésistance entre les bactéries. La connaissance des multiples facteurs de risque est essentielle pour une meilleure gestion sanitaire des cheptels, mais l'épidémiologie des maladies pisciaires est encore peu développée, en particulier, dans le contexte de la pisciculture tropicale. L'écopathologie, très rarement utilisée en aquaculture, est une branche de l'épidémiologie analytique qui explore et analyse les composants d'un système de production en vue d'individualiser les facteurs de risque responsables d'une pathologie d'élevage. Le présent article passe en revue les problématiques sanitaires de la pisciculture asiatique et synthétise les résultats d'une étude écopathologique réalisée au Vietnam sur les mortalités de Pangasius spp. élevées en cages flottantes dans le fleuve Mékong.

Mots-clés


pathologie ; pêche et aquaculture ; productions animales

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.1684/agr.2009.0285

Affiliations

IRD UR 175 (IRD/GAMET) 361, rue Jean-François-Breton BP 5095 34196 Montpellier cedex 05 France



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC