Amélioration génétique de la pomme de terre et résistance aux pucerons : du terrain à la réponse moléculaire de la plante

V. Le Roux, L. Brunissen, C. Vincent, P. Giordanengo

Résumé


La mise en évidence de résistances naturelles parmi les écotypes sauvages de Solanum couplée à de meilleures connaissances des mécanismes moléculaires de résistance constitue un fondement essentiel pour l'amélioration variétale. Plusieurs informations s'avèrent importantes, telles que les relations entre facteurs taxonomiques, biogéographiques et agronomiques, et la résistance des Solanum sauvages aux pucerons. Les travaux en laboratoire permettent de mettre en évidence les effets du génotype sur la résistance en s'affranchissant des contraintes environnementales, et de déterminer la nature exacte (antixénose ou antibiose) de la résistance. La compréhension des réponses moléculaires des plantes, et plus particulièrement de la pomme de terre, aux insectes brouteurs et aux pathogènes constitue une référence pour étudier la réponse aux pucerons. Cette synthèse, à travers divers exemples, reprend la démarche scientifique nécessaire à la sélection de génotypes résistants et dresse un bilan des connaissances sur les réponses moléculaires de la pomme de terre à ses différents agresseurs.

Mots-clés


amélioration génétique ; pathologie ; productions végétales

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.1684/agr.2008.0215

Affiliations

Université de Picardie Jules Verne, EA 3900, Biologie des plantes et contrôle des insectes ravageurs (BioPI), 33, rue Saint-Leu, 80039 Amiens cedex, France, Centre de recherche et de développement en horticulture, agriculture et agro-alimentaire Canada, 430, boulevard Gouin, J3B 3E6 Saint-Jean-sur-Richelieu, Canada



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC