Semences paysannes en Europe : enjeux et perspectives

R. Bocci, V. Chable

Résumé


Le mythe du progrès technique a imposé une conception dominante de l'« amélioration des plantes » où les métiers d'agriculteur et de sélectionneur sont devenus distincts. La séparation fut renforcée par la réglementation du marché des semences (critères stricts d'inscription de variétés à un catalogue officiel et de certification des graines). Quelques pionniers, autour des paysans pratiquant une agriculture en marge de l'industrialisation, le plus souvent une agriculture biologique (AB), proposent aujourd'hui une alternative. En Europe, au début des années 2000, ils se sont organisés en réseaux : le Réseau Semences Paysannes en France, la Red de Semillas en Espagne, et la Rete Semi Rurali en Italie. Ce sont des paysans, consommateurs, artisans, chercheurs qui réunissent leurs compétences pour oeuvrer à tous les niveaux - technique, réglementaire et scientifique - pour le devenir des « semences paysannes ». Ce concept englobe deux réalités : une graine, organe de reproduction de la plante et condensé de son terroir, et une variété, façonnée par l'histoire et coévoluant avec les paysans. Des chercheurs accompagnent leur évolution avec le développement de projets de sélection participative qui stimulent à nouveau la biodiversité cultivée, par la création de variétés paysannes notamment pour l'AB, en redéployant les variétés anciennes stockées dans les centres de ressources génétiques ou chez des collectionneurs. Le cadre réglementaire a commencé à évoluer avec la prise en considération des variétés de conservation en Europe. Un projet européen, Farm Seed Opportunities est en cours pour apporter un support scientifique à la proposition de scénarios réglementaires en tenant compte des diversités nationales. Les débats du Nord offrent désormais différents modèles de « systèmes semenciers ». Il s'agit maintenant d'élargir le débat en favorisant les échanges des savoirs et connaissances entre paysans du Nord et du Sud, pour préserver la biodiversité agricole et stimuler l'innovation en milieu rural.

Mots-clés


méthodes et outils ; productions végétales ; ressources naturelles et environnement

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.1684/agr.2008.0173

Affiliations

Association italienne pour l'agriculture biologique (AIAB), via di Casignano 25, Scandicci (Florence), Italie, Institut national de la recherche agronomique (Inra), SAD Paysage, 65, rue de Saint-Brieuc, 35042 Rennes, France



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC