Évolution des pratiques de gestion dans les exploitations agricoles familiales des savanes cotonnières d'Afrique centrale

E. Mbétid-Bessane, M. Havard, K. Djondang

Résumé


En zones de savanes cotonnières d'Afrique centrale, les densités de populations sont variables et en augmentation. Les modes d'exploitation agricole varient de l'agriculture itinérante répandue en Centrafrique à l'agriculture continue dominante au Cameroun et au Tchad. L'exploitation agricole familiale est une unité familiale de production, de consommation, d'accumulation et de résidence. Elle est caractérisée par la diversification des activités, de faibles superficies cultivées, des revenus limités, la faiblesse du facteur travail et la recherche de la sécurité alimentaire de la famille. La crise cotonnière et les changements du contexte économique et social apparaissent comme des facteurs d'évolution des centres de décision et des stratégies de diversification de ces exploitations. On assiste, entre les hommes et les femmes d'une même exploitation, à une nouvelle répartition des activités relatives au choix des cultures et à l'organisation du travail avec l'utilisation croissante de la traction animale. Au sein de l'exploitation, souvent constituée du ménage réduit, la centralisation des décisions se répand en Centrafrique, tandis que la gestion mixte entre l'homme et la femme se développe au Tchad et au Cameroun, principalement dans les exploitations en difficulté. Dans ces dernières, les revenus des activités non agricoles des femmes sont déterminants par la sécurité alimentaire de la famille. Ces évolutions des centres de décision et de fonctionnement des exploitations doivent être prises en compte par les services à l'agriculture et dans les politiques de développement rural. Elles signifient aussi qu'il est nécessaire de mener des recherches sur la coordination entre les centres de décisions des exploitations, sur le comportement économique des producteurs et sur l'analyse du fonctionnement des exploitations.

Mots-clés


systèmes agraires ; économie et développement rural

Texte intégral :

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.1684/agr.2006.0038

Affiliations

Université de Bangui, Pôle régional de recherche appliquée au développement des savanes d'Afrique centrale (Prasac), BP 1983, Bangui, Centrafrique, Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), Institut de recherche agricole pour le développement (Irad), BP 2572, Yaoundé, Cameroun, Institut tchadien de recherche agronomique pour le développement (Itrad), Pôle régional de recherche appliquée au développement des savanes d'Afrique centrale (Prasac), BP 5400, N'djaména



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC