Ablation des inflorescences et rendement en tubercules chez le haricot igname (Pachyrhizus erosus)

D.F. Adjahossou

Résumé


Le haricot igname d'Amérique latine (Pachyrhizus erosus) a été essayé dans le sud de la république du Bénin comme une source potentielle de protéines pour l'alimentation humaine. Pour chacune des quatre accessions étudiées (EC040/385, EW053/385, EC120A/39 et EC042/49), deux lots de plants cultivés au champ sur billons ont été constitués. Un lot sert de témoin et n'a pas subi d'ablation florale, l'autre a subi systématiquement l'ablation des inflorescences. Les récoltes des tubercules ont été effectuées pour les deux lots à trois dates qui sont 114 jours, 155 jours et 197 jours après semis. Les résultats montrent que, pour toutes les accessions, les rendements en tubercules sont nettement améliorés par l'ablation des inflorescences. Cependant l'importance de l'influence de ce traitement sur le rendement est différente selon l'accession et la date de récolte, comme l'indiquent les coefficients multiplicateurs des rendements qui varient de 1,51 à 4,99 selon le cas. L'importance de la compétition entre les fruits et le tubercule pour l'utilisation et l'accumulation des assimilats photosynthétiques est discutée. La ségrégation en sous-populations qu'induit le traitement suggère une possibilité d'amélioration du genre Pachyrhizus pour la productivité en tubercules.

Mots-clés


productions végétales ; physiologie ; agronomie

Texte intégral :

PDF


Affiliations

Faculté des sciences agronomiques, Université d'Abomey-Calavi, 01 BP 526, Cotonou, République du Bénin



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC