Les formes de coordination technique entre une structure de première mise en marché et ses fournisseurs : le cas de la salade en Roussillon

S. Tordjman, M. Navarrete, F. Papy

Résumé


Cet article analyse le métier de technicien de structure de mise en marché comme une forme de coordination technique avec les agriculteurs qui fournissent la structure. À partir d'entretiens dans six structures commercialisant la salade dans le Roussillon (sud-est de la France), nous mettons en évidence deux types de métiers, qui correspondent à deux idéaux- types de coordination. Le premier est basé sur le contrôle de l'élaboration de la qualité en cours de culture, le second sur le tri des produits juste avant la récolte. La comparaison des six structures de mise en marché montre que la destination finale des produits (produit de masse/de niche ; frais/quatrième gamme) explique en partie le choix du mode de coordination. Cet article conclut sur l'intérêt, pour avoir une vision complète des coordinations entre production et commercialisation, d'en analyser finement le contenu technique.

Mots-clés


économie et développement rural ; productions végétales

Texte intégral :

PDF


Affiliations

Institut national de la recherche agronomique (Inra), Domaine du Mas Blanc, 66200 Alénya, France, Institut national de la recherche agronomique (Inra), Unité d'écodéveloppement, 84914 Avignon Cedex 09, France, Institut national de la recherche agronomique (Inra), Institut national agronomique de Paris-Grignon (Ina-PG), Unité mixte de recherche Systèmes agraires et développement : activités, produits, territoires (UMR SADAPT), Bât. EGER, BP 01, 78850 Thiverval-Grignon, France



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC