Disponibilité du phosphore de composts issus de déchets organiques pour le trèfle blanc (Trifolium repens)

O. Traoré, S. Sinaj, E. Frossard

Résumé


L'objectif de cette étude est de quantifier l'utilisation du P de composts issus de déchets organiques urbains par le trèfle blanc (Trifolium repens). Les résultats montrent que la proportion de P minéral (Pi) des composts facilement assimilable se situe entre 27 et 53 % et qu'une large fraction de ce phosphore est soit associée aux matières humiques, aux argiles ou aux oxydes, soit précipitée sous forme de phosphates de calcium ou de magnésium. Dans un système « sol-compost », le compost a augmenté d'autant plus la fertilité phosphatée d'un sol qu'il contenait lui-même du P réellement disponible. En présence de la plante, l'apport des composts au sol induit une augmentation de la production de matière sèche et accroît l'exportation du P. Les valeurs Pdff varient entre 9 et 12 % pour le sol sableux contre 21 à 27 % pour le sol argileux. Le coefficient réel d'utilisation (CRU) du P des composts par la plante demeure identique pour les deux sols et se situe entre 7 et 12 %.

Mots-clés


agronomie phytotechnie ; science des sols

Texte intégral :

PDF


Affiliations

Institut de l'environnement et des recherches agricoles (Inera), BP 910, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso.



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Adresse URL de la licence: @Cirad

Cah. Agric. ISSN 1166-7699 Publié sous licence CC-By-NC