Evaluation du niveau de stress thermique par mesure de la température corporelle et du niveau d’hyperventilation chez le poulet de chair dans des conditions de production au Venezuela

M. Pérez, V. De Basilio, Y. Colina, Y. Oliveros, S. Yahav, M. Picard, D. Bastianelli

Résumé


Les mesures répétées sur des volailles en élevage sont difficiles à mettre en oeuvre à cause de la difficulté d’identification et de récupération des animaux. Une technique de suivi par isolement de petits groupes d’animaux dans des cercles situés au sein même de l’élevage est proposée. Cette méthode a été utilisée dans un poulailler de production au Venezuela pour déterminer la variation de la température corporelle (TC) et du niveau d’hyperventilation (NH), en fonction de la localisation dans le bâtiment et du sexe des animaux. Trois cercles grillagés ont été aménagés et divisés en deux, avec dans chaque demi-cercle 20 poulets mâles ou femelles. A partir du 29e jour d’âge, la température ambiante (TA) et l’humidité relative (HR) ont été enregistrées en continu, et la TC (côlon terminal) et le NH ont été mesurés chaque heure, de 9 h 00 à 19 h 00, un jour sur deux pendant deux semaines. Les mesures de la TC et du NH ont varié au cours de la journée, sans être rigoureusement parallèles aux paramètres climatiques TA et HR. Il y a eu des différences significatives entre les cercles pour tous les paramètres mesurés. L’effet du sexe n’a pas été significatif sur la TC (p = 0,06), mais il l’a été sur le NH (p = 0,01) et l’interaction avec la localisation du cercle (p < 0,001 pour la TC et p < 0,01 pour le NH). Le sexe a eu un effet significatif sur la consommation alimentaire (p < 0,01) et le gain de poids (p = 0,02) mais pas sur l’indice de consommation (p = 0,64). Les mesures climatiques ont également été différentes entre cercles et entre sexes, avec notamment une HR plus élevée près des mâles (p < 0,001). Sur l’ensemble des données, la TC et le NH ont augmenté respectivement de 0,139 °C et 12,1 inspirations/min par degré d’augmentation de la TA. Il est conclu que les conditions climatiques présentent une hétérogénéité au sein du bâtiment, avec des conséquences sur le confort des poulets, et que les mesures sur animaux (TC et NH) doivent compléter les données climatiques pour décrire l’état de stress thermique. La technique expérimentale proposée permet d’observer des animaux de manière répétée dans les conditions réelles d’un poulailler de production

Mots-clés


Poulet de chair; Climat tropical; Température corporelle; Taux de respiration; Elevage de volaille; Mesure; Venezuela

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.9959



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2006, CIRAD

Adresse URL de la licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/legalcode

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès