Analyse de systèmes de production animale à l’échelle d’un canton : cas de Boboyo dans l’Extrême-Nord Cameroun

R. Ziébé, E. Thys, R. De Deken

Résumé


Les auteurs ont appliqué une méthode permettant la collecte de données fiables sur les effectifs animaux et sur les techniques de production pouvant servir comme indicateurs objectivement vérifiables au démarrage de projets de développement. Cette méthode a été basée sur l’utilisation de données spatiales combinées à une enquête transversale rétrospective. L’étude a également permis d’affiner les données sur les populations humaines et d’analyser la charge animale. Le canton comptait ainsi, sur une superficie de 150 km2, 8 300 habitants répartis dans 1 658 concessions dont 87 p. 100 d’entre elles possédaient des animaux. La charge totale en bétail était de 23,6 UBT/km2. Chaque concession disposait en moyenne de 2,47 UBT. Les paysans sédentaires possédaient 2 334 bovins, mais le cheptel des transhumants attirés annuellement par les pâturages du canton augmentait ce cheptel temporairement de façon importante. Les caprins, les volailles et les porcins étaient les autres espèces les plus représentées dans les concessions des éleveurs sédentaires. Le cheptel ne semblait pas avoir évolué ces dernières années. L’insuffisance de données fiables sur les systèmes de production animale dans cette région d’élevage du Cameroun pourrait être palliée par l’application de la méthode proposée sur des cantons représentatifs de la variété des systèmes.

Mots-clés


Elevage; Agriculteur; Transhumance; Ressource alimentaire pour animaux; Collecte de données; Méthode; Densité de population; Cameroun

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.9928



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2005, CIRAD

Adresse URL de la licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/legalcode

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès .