Estimation des réserves corporelles chez le dromadaire

B. Faye, M. Bengoumi, S. Messad, Y. Chilliard

Résumé


La gestion des réserves corporelles par les herbivores est un moyen de répondre à la variabilité de la qualité et de l’accès aux ressources alimentaires. L’estimation de ces réserves représente un outil de pilotage pour les éleveurs. Chez le dromadaire, les données sur ces aspects sont quasi inexistantes. Le présent article a fait la synthèse de plusieurs travaux relatifs à des observations barymétriques permettant l’estimation du volume et du poids de la bosse, principale part des réserves adipeuses, l’estimation des relations entre les dimensions de la bosse et le poids de la carcasse et les relations entre le poids de la bosse et celui du gras périrénal. L’évaluation du nombre et de la taille des adipocytes permet de tester la pertinence de ces formes de stockage adipeux. Il existe notamment une relation positive entre la taille et le nombre des adipocytes de la bosse et ceux du gras périrénal. Les effets âge et sexe sont très marqués sur certains de ces critères. L’appréciation de quelques sites anatomiques a permis de construire une grille d’état corporel adaptée à l’espèce. Les résultats ont cependant montré que la bosse, du fait de la variabilité tant de son poids que de la taille des adipocytes, ne représentait pas un bon indicateur de l’état corporel.

Mots-clés


Camelus dromedarius; Mensuration corporelle; Etat corporel; Conformation animale; Maroc

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.9849



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2002, CIRAD

Adresse URL de la licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès