A propos d'un nouveau cas de botulisme hydrique de type D survenu au Sénégal, considérations étiopathogéniques

M.P. Doutre, B. Touré

Résumé


Un nouveau foyer de botulisme hydrique de type D, dû à la présence du cadavre d'un chat dans un puits, est apparu au Sénégal, dans la région de Diourbel, provoquant la mort de 7 chevaux, 2 ânes, 5 moutons et 1 chèvre. La souche en cause est isolée du foie d'un cheval. Dans la discussion, les auteurs insistent sur le rôle que doit jouer la sécheresse dans la répétition des cas de botulisme hydrique en zone d'élevage extensif sahélo-soudanienne. Un schéma général étiopathogénique est proposé

Mots-clés


Botulisme; Étiologie; Clostridium botulinum; Sénégal

Texte intégral :

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.19182/remvt.8110



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 1978, CIRAD

Adresse URL de la licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès .