Action de l'arséniate d'étain sur divers cestodes du mouton

P. Castel, M. Graber, G. Gras, C. Hancheng

Résumé


L'arséniate d'étain (AsO4HSn, 1/2 H2O) élimine complètement les infestations des moutons par Moniezia expansa, M. benedeni, Stilesia globipunctata et Avitallina centripunctata. Seul S. hepatica échappe à son action. L'administration doit être faite en supprimant la distribution d'eau 12 heures avant et 4 heures après le traitement. Deux dosages sont utilisés : 250 mg par tête permet l'élimination de M. expansa et M. benedeni alors qu'une dose de 350 mg doit être utilisée en cas d'infestation par les autres Anoplocephalidae. Dans ce cas, l'arrêt de distribution d'eau doit durer de 20 heures avant le traitement à 4 heures après. Ce traitement n'entraîne pas d'avortement et permet une croissance très rapide et un rétablissement des animaux infestés en un temps record. Dans les pays tropicaux, du fait des conditions extérieures défavorables prévalant de mai à novembre, l’arséniate d’étain doit être manipulé avec de grandes précautions, notamment pour les fortes doses (350 et 500 mg). La dose létale se situe autour de 2 à 2,5 g ce qui donne un coefficient chimie-thérapeutique de 8-9 (dose de 250 mg) et de 6 (350 mg). La toxicité pour l’homme des viandes provenant d’animaux traités à 250 mg et à 350 mg est absolument nulle dès le cinquième ou sixième jour après l’administration d’arséniate.


Mots-clés


Ovin; Cestoda; Helminthe; Anthelminthique; Composé organostannique; Toxicité; Viande ovine; Homme; Arsenic

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.7084



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 1960, CIRAD

Adresse URL de la licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès