Note préliminaire sur l'incidence de la pseudo-peste aviaire dans la République du Congo

R. Depoux, J. Chambron

Résumé


L’existence de foyers de pseudo-peste aviaire était soupçonnée depuis longtemps en République du Congo chez les éleveurs africains, mais la preuve formelle de son existence n’avait jamais été apportée. Récemment, le virus de la maladie de Newcastle a été isolé à partir de cinq animaux moribonds ayant les symptômes de la maladie. Une étude sérologique a d'autre part été conduite, montrant que 34 % des sérums examinés avaient un taux significatif d'anticorps anti-pseudo-peste aviaire. Dans les élevages africains traditionnels de Brazzaville, le taux était de 68,1 %. Dans la même région, aucun signe de contamination n'a été observée dans une petite exploitation de volailles non vaccinées appartenant à un européenet élevées dans de bonnes conditions avec isolation stricte.


Mots-clés


Maladie de Newcastle; Analyse microbiologique; Identification; Virus; Serologie; Congo

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.7083



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 1960, CIRAD

Adresse URL de la licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès