Epidémiologie de la trypanosomose animale africaine chez les bovins dans le département du Korhogo (Côte d’Ivoire)

O. M. Boka, E. E.J. Boka, G. Y. Yapi, S. I. Traoré, K. E. Kouamé

Résumé


Une étude transversale a été menée dans le département du Korhogo, au nord de la Côte d’Ivoire, dans la zone agropastorale de Katégué, afin de mieux connaître l’épidémiologie de la trypanosomose animale africaine (TAA) chez les bovins. L’étude a associé une enquête entomologique et une enquête parasitologique et s’est déroulée en saison des pluies, de juillet à octobre 2015. Les prospections entomologiques ont été réalisées à l’aide de pièges Vavoua posés dans 30 sites aux biotopes divers. Pour l’enquête parasitologique, 407 bovins ont été prélevés sur la base d’un échantillonnage aléatoire stratifié sans distinction de race, de sexe et d’âge. Les résultats ont montré la présence d’un vecteur majeur de la TAA, la mouche tsé-tsé Glossina palpalis gambiensis, avec une densité apparente globale de 0,9 ± 3,0 glossines par piège par jour. Une seule espèce de trypanosome a été identifiée, Trypanosoma vivax, avec des prévalences relativement faibles aussi bien chez les glossines (11 ± 5 %) que chez les bovins (6 ± 2 %). Compte tenu de la gravité de la TAA chez les bovins, il s’avère nécessaire de sensibiliser les éleveurs du Korhogo, qui représente la principale zone d’élevage de bovins en Côte d’Ivoire, à la lutte contre les vecteurs de la TAA et à l’utilisation rationnelle des trypanocides.


Mots-clés


bovin; Glossina; trypanosomose; épidémiologie; Côte d’Ivoire

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.31748



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2019, O. M. Boka, E. E.J. Boka, G. Y. Yapi, S. I. Traoré, K. E. Kouamé

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès