Intérêt de l’échographie dans le contrôle de la reproduction chez la chèvre : synthèse

B. Traoré, M. Zongo, A. T. Yamboué, D. S. Sanou, C. Hanzen

Résumé


L’application de l’échographie au contrôle de la reproduction chez l’espèce caprine suscite un intérêt grandissant. La présente synthèse vise à rapporter l’intérêt de l’échographie dans le suivi de la fonction de reproduction chez la chèvre. L’échographie permet d’établir un diagnostic précoce de gravidité chez la chèvre entre le 24e et le 29e jour après la saillie par voie transrectale et transvaginale, et entre le 34e et le 40e jour par voie transabdominale avec des sensibilités variant entre 65 % et 100 %. L’échographie permet également de déterminer le sexe et le nombre de fœtus, d’estimer le poids du fœtus et le stade de la gravidité, de diagnostiquer la mortalité embryonnaire/fœtale et la pseudo-gravidité. Elle est utilisée dans le diagnostic de l’anœstrus post-partum et le suivi de la dynamique folliculaire. Ces différentes applications ont permis de révolutionner la conduite de l’élevage des caprins. Cette synthèse apporte des éléments de repères utiles aux producteurs pour permettre d’organiser le rationnement des animaux gravides et de traiter les femelles chez lesquelles un anœstrus a été diagnostiqué pour les remettre à la reproduction.


Mots-clés


caprin; gestation; échographie; foetus; follicule ovarien; anestrus; reproduction; vieillissement

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.31729



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2019, B. Traoré, M. Zongo, A. T. Yamboué, D. S. Sanou, C. Hanzen

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès