Cinétique d’infestation par les tiques des bovins de la région subhumide de Constantine en Algérie

M. C. Benchikh Elfegoun, K. Kohil, M. Gharbi, L. Afoutni, M. L. Benachour

Résumé


Une étude a été menée de mai 2008 à avril 2009 pour déterminer une fois par mois dans deux élevages de la région de Constantine (étage subhumide de l’Algérie), situés respectivement à 500 et 1000 mètres d’altitude, l’évolution de l’infestation des bovins par les tiques. Sur quarante bovins suivis (20 par élevage), 2031 tiques ont été récoltées sur les différentes régions anatomiques (périnée, mamelle, scrotum, oreilles, entre autres). Sept espèces de tiques réparties en quatre genres ont été identifiées : Rhipicephalus bursa (48,5 %), tiques du groupe R. sanguineus (26,6 %), Hyalomma marginatum (11 %), Haemaphysalis punctata (5,7%), Hy. lusitanicum (3,9 %), Hy. scupense (2,7 %) et Ixodes ricinus (1,5 %). La prédominance de R. bursa, d’une part, et l’absence de H. scupense à 1000 m d’altitude, d’autre part, ont été notées. Par ailleurs, l’influence de l’altitude et de l’âge a été étudiée, et la localisation des tiques sur les animaux a été enregistrée. L’étude de la dynamique saisonnière d’infestation a montré que la lutte antivectorielle, en cas de fortes infestations, devrait être principalement appliquée durant la période chaude (de mai à août), correspondant au pic d’abondance de R. bursa et de H. scupense, principales espèces responsables de la transmission des piroplasmoses chez les bovins, dont les babésioses et la theilériose tropicale.


Mots-clés


bovin; Metastigmata; Ixodidae; Rhipicephalus bursa; Hyalomma scupense; piroplasmose; Algérie

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.31726



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2019, M. C. Benchikh Elfegoun, K. Kohil, M. Gharbi, L. Afoutni, M. L. Benachour

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès