Variations de l’état corporel d’ovins et systèmes d’élevage dans la région de Chlef, Algérie

M. Taherti, R. Kaidi

Résumé


L’état corporel de lots de brebis mises à la reproduction a été noté dans des exploitations de la région de Chlef en Algérie de février 2012 à avril 2013. L’état corporel et les réserves des brebis ont varié selon, d’une part, la catégorie des femelles concernées (agnelages en septembre-octobre ou en mars-avril) et, d’autre part, l’exploitation. La prise en compte des quantités de fourrage distribuées en complément du pâturage et des réserves corporelles a permis d’établir un diagnostic sur l’alimentation dans chaque situation. L’interaction entre l’état corporel des brebis mises à la lutte et les performances de reproduction a été mise en évidence. En effet, à mesure que la note d’état corporel (NEC) à la mise à la lutte augmentait, la fertilité et la prolificité s’amélioraient. Les brebis dont la NEC à la mise à la lutte a été supérieure ou égale à 3 ont obtenu des taux de fertilité de 100 % et de prolificité de 130 %, contre respectivement 76 % et 100 % pour celles dont la NEC à la mise à la lutte a été inférieure à 3.


Mots-clés


Ovin; brebis Ouled-Djellal; aliment pour animaux; état corporel; fertilité; prolificité; Algérie

Texte intégral :

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.19182/remvt.31193

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Droit d'auteur (c) 2017, M. Taherti, R. Kaidi

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop.          ISSN: 1951-6711          Publié en libre accès