Déterminants de l’adoption des techniques de lutte contre l’érosion hydrique en zone cotonnière du Cameroun

Y. Ngondjeb, P. Nje, M. Havard

Résumé


Dans la zone cotonnière du Cameroun, la pression foncière croissante a conduit à une augmentation des superficies cultivées et accentué l’érosion des sols causée par l’intensité des pluies sur des sols mal protégés. Depuis deux décennies, les aménagements antiérosifs ont été diffusés, mais peu d’études ont analysé les facteurs favorisant leur adoption. L’objectif de cette étude a été d’identifier les facteurs qui ont influé sur l’adoption et l’intensité d’adoption des aménagements antiérosifs par les agriculteurs. Une enquête a été effectuée dans le cadre du projet Eau-Sol-Arbre (ESA) entre 2008 et 2009 auprès de 303 agriculteurs de la zone cotonnière. Les données de cette enquête ont été analysées à l’aide d’un modèle Tobit II. Les résultats ont montré que, parmi les variables étudiées, celles qui ont influencé la décision d’adoption des aménagements antiérosifs par les agriculteurs ont été (a) l’âge des agriculteurs, (b) la perception des problèmes d’érosion par l’agriculteur, (c) leur appartenance à un groupe (religion, ethnie), (d) la disponibilité en main d’oeuvre et (e) la tenure foncière. Les facteurs expliquant l’intensité de cette adoption par les agriculteurs ont été le nombre d’années écoulées depuis leur adoption des aménagements et leur mode d’accès au foncier. Le niveau d’instruction n’a influé ni sur l’adoption ni sur l’intensité de cette adoption. Afin de mieux orienter les actions futures, les programmes de lutte contre l’érosion doivent tenir compte de ces résultats dans leurs méthodes d’intervention, mais aussi dans les évaluations d’impacts socio-économiques.

Mots-clés


Adoption de l’innovation; Aménagement de bassin versant; Modèle économétrique; Lutte antiérosion; Cameroun

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.10120



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2011, CIRAD

Adresse URL de la licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/legalcode

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès .