Resituer l’adoption des propositions techniques de la recherche dans les stratégies d’adaptation des exploitants agricoles familiaux

P. Pedelahore, R. Tchatchoua, M. Tonka, M. Ntsama, N. Andrieu

Résumé


L’innovation technique est souvent présentée comme le levier principal de l’amélioration des performances économiques et des conditions de vie des exploitants agricoles familiaux (EAF). Elle constitue de ce fait un moyen d’adaptation face à la variabilité de l’environnement socio-économique. L’objectif de cette étude a été d’analyser la place du recours à l’adoption de propositions techniques issues de la recherche au sein de l’ensemble des stratégies d’adaptation mobilisées par les producteurs pour préserver, voire pour améliorer, leurs conditions de vie et celles de leurs descendants. A travers la réalisation d’entretiens semi-directifs et directifs auprès d’un échantillon représentatif d’EAF du Grand Sud Cameroun, cette étude a montré que le développement des migrations et des activités non agricoles, l’extension des surfaces cultivées, et la diversification des productions agricoles marchandes étaient des stratégies d’adaptation plus fréquemment mobilisées que l’adoption de propositions techniques. Cette étude a souligné le fait que l’amélioration des itinéraires techniques et des performances des exploitations familiales ne peuvent constituer la seule orientation des politiques de recherche et de développement. L’augmentation des mobilités spatiales et professionnelles des producteurs encourage à développer des politiques de recherche et de développement plus attentives à la gestion des territoires et des hommes et aux interactions entre les différents secteurs de l’économie nationale.

Mots-clés


Exploitation agricole familiale; Adoption de l’innovation; Politique de développement; Cameroun

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/remvt.10112



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2011, CIRAD

Adresse URL de la licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/legalcode

Rev. Elev. Med. Vet. Pays Trop. ISSN: 1951-6711 Publié en libre accès