Historique de la revue

La Revue d’élevage et de médecine vétérinaire des pays tropicaux (REMVT) est une revue scientifique internationale à comité de lecture, publiée par le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad).

Elle a été créée en 1947, date à laquelle elle a succédé au Recueil de médecine vétérinaire exotique qui avait paru de 1928 à 1940. Conçue initialement comme un « organe de liaison » destiné à « faire connaître les travaux des services, des laboratoires, des chercheurs isolés » français, à « servir entre eux de trait d’union », à « recueillir les documents que recèlent souvent sans profit les archives officielles », la REMVT considérait également dès sa création qu’il était de son devoir de faire connaître les « résultats (…) des services analogues des pays étrangers » et d’« offrir la synthèse des études étrangères ». De courts résumés, en anglais et en espagnol, furent insérés à partir de 1956 à la suite des articles originaux en français. A partir du milieu des années 1970, des articles en anglais furent publiés, d’abord timidement. Cette tendance s’amplifia lorsque, aux côtés des travaux des vétérinaires et des chercheurs de l’Institut d’élevage et de médecine vétérinaire des pays tropicaux (IEMVT), et des services de l’élevage des pays francophones d’Afrique, la Revue commença à publier des études de chercheurs anglophones, par exemple du Nigeria ou du Soudan.

En 1984 le Cirad fut créé et l’IEMVT devint l’un de ses départements fondateurs. A partir des années 1990, les chercheurs du Cirad publièrent de plus en plus souvent leurs travaux originaux, en anglais, dans des revues internationales, réservant à la REMVT des synthèses de leurs recherches destinées au public francophone n’ayant pas accès aux revues susmentionnées. Ce furent alors les chercheurs des institutions nationales de recherche nouvellement créées dans les pays chauds, notamment africains, qui proposèrent plus fréquemment leurs travaux à la Revue.

Les équipes du Cirad et leurs partenaires des pays du Sud restent très attachés à la Revue, notamment pour ses fonctions d’apprentissage de la publication scientifique. Encourageant les évaluateurs des manuscrits à étayer leurs appréciations, elle détient un rôle pédagogique, donnant de véritables outils aux auteurs pour progresser dans la présentation de leurs travaux de recherche. Elle accueille par ailleurs des manuscrits relevant de sujets très finalisés concernant l’élevage et l’environnement des régions tropicales et méditerranéennes, décrivant souvent des études à l’interface de la recherche et du développement, ou sert de niche pour certaines études visant un lectorat essentiellement francophone. Ces fonctions particulières ne retirent rien aux exigences de qualité scientifique qu’elle a toujours souhaité promouvoir et qui contribuent à sa notoriété de revue visant l’intérêt et la rigueur scientifiques.

Depuis 2006, les numéros de la Revue d’élevage et de médecine vétérinaire des pays tropicaux sont publiés sur Internet, sans frais de publication pour les auteurs et en accès libre pour les lecteurs. Tous les articles publiés depuis 1947 sont accessibles individuellement sur le site.