Image de la page couverture

Bilan et croissance des reboisements de cèdre de l’Atlas, Cedrus atlantica (Endl.) Carrière, en Algérie : cas du Djurdjura et de l’Atlas blidéen

K. Rabhi, A. Akli, A. Djouhri, N. Yahi, S. Boudedja, M. Messaoudene

Résumé


L’étude a été menée sur trois plantations de cèdre de l’Atlas réalisées au Djurdjura, et quatre autres dans l’Atlas blidéen, en Algérie. Celles-ci se caractérisent par un contraste écologique et par des différences liées aux méthodes de préparation et de mise en place de chaque plantation. L’objectif était de comparer, en mettant en évidence l’influence de ces conditions, la croissance en hauteur, en diamètre et radiale de ces plantations, avec quelques cédraies naturelles et artificielles d’Algérie, du Maroc et de France. L’analyse descriptive des paramètres dendrométriques a confirmé les potentialités productives du cèdre de l’Atlas et sa faculté à coloniser les zones de montagne. Cette constatation découle du taux de réussite exceptionnel déduit des inventaires. En effet, quelle que soit la plantation, le taux de réussite dépasse 80 %. L’accroissement radial annuel atteint 5,6 mm. À 34 ans, le diamètre moyen avoisine 40 cm et la hauteur dominante 16 m. Bien que les parties préservées des plantations soient une réussite, les volumes initialement reboisés sont réduits de moitié en raison du pacage. Les résultats montrent l’effet positif des cépées de chêne vert sur la reprise et la croissance des jeunes plants, ainsi que l’importance des travaux préparatifs visant à stabiliser les terrains en forte pente et à améliorer le comportement hydrique du sol (banquettes et terrasses). Bien que le cèdre croisse de manière satisfaisante en zones sèches, il apparaît plus productif en dehors de son aire de répartition naturelle, par exemple en Bretagne. Cette essence pourrait constituer une espèce d’avenir pour les reboisements et l’amélioration des peuplements en Algérie, en raison de son adaptation aux conditions de milieu difficiles (sécheresse) et de sa productivité.

Mots-clés


Cedrus atlantica, cèdre de l’Atlas, reboisement, croissance, Djurdjura, Atlas blidéen, Algérie

Texte intégral :

PDF

Références


Abdesselam M., Mania J., Mudry J., Gélard J.-P., Chauve P., Lami H., Aigoun C., 2000. Arguments hydrogéochimiques en faveur du Trias évaporitique non affleurant dans le massif du Djurdjura (Dorsale kabyle, élément des Maghrébides). Revue des Sciences de l’Eau, 13 (2) : 155-166. http://www.rse.inrs.ca/art/volume13/v13n2_155.pdf

Abdou G., Oukhaf N., 2002. Étude phytoécologique des formations végétales de la partie centrale du Parc National de Chréa et proposition de réhabilitation pour étude de quelques espèces « rustiques ». Thèse, Université des sciences et de la technologie Houari Boumediene, Alger, Algérie, 171 p.

Benmouffok A., 1994. Approche écopédologique dans les formations à Cedrus atlantica. Cas du massif du Djurdjura, Algérie. In : M’Hirit O., Samih A., Malagnoux M. (éds). Le cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti). Annales de la Recherche Forestière au Maroc, n° spécial, 27 : 206-217. http://www.fao.org/docrep/009/ah002f/ah002f00.htm

Bentouati A., Oujehih B., 1999. Première étude de la croissance et de la productivité du Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti) dans le massif de Bélezma (Aurès, Algérie). Forêt Méditerranéenne, 20 (2) : 115-119. http://hdl.handle.net/2042/40916

Boudani F., 1989. Contribution à l’étude de l’influence de l’altitude, du pH et du peuplement arborescent sur l’évolution de la strate herbacée de Chréa (Versant Nord). Mémoire d’ingénieur agronome, Université Saad Dahlab de Blida, Algérie, 83 p.

Boudy P., 1950. Économie forestière nord-africaine. Tome 2 : Monographies et traitements des essences forestières. Paris, France, Larose. http://agritrop.cirad.fr/535580/

Chekchak M., 1985. Cartographie de la végétation d’une partie du parc national de Chréa (versant nord). Thèse, Institut national d’agronomie, El-Harrach, Algérie, 135 p.

Courbet F., Lagacherie M., Marty P., Ladier J., Ripert C., Riou-Nivert P. et al., 2012. Le cèdre en France face au changement climatique : bilan et recommandations. Rapport du projet « Adaptation des forêts au changement climatique », 32 p. http://www.reseau-aforce.fr/data/info/497743-Plaquette_Cedre_et_CC_BasseDef_RV.pdf

Derridj A., 1990. Étude des populations de Cedrus atlantica Manetti en Algérie. Thèse de doctorat, Université Paul Sabatier, Toulouse, France, 288 p. http://www.theses.fr/1990TOU30113

Dubé F., 2007. Étude sur la dynamique de succession et de régénération du cèdre de l‘Atlas (Cedrus atlantica (Endl.) Carrière) et du chêne vert (Quercus rotundifolia Lam.) dans le Parc National d‘Ifrane au Maroc. Rapport de stage, Université de Sherbrooke, Canada, 94 p.

Fritts H. C., 1976. Tree rings and climate. London, United Kingdom, Academic Press, 567 p. https://www.sciencedirect.com/science/book/9780122684500

Gélard J.-P., 1978. Carte géologique du nord-est de la Grande Kabylie, schéma structural, échelle 1/2.105. Travaux du laboratoire associé au CNRS, n° 157.

Guibal F., 1984. Contribution dendroclimatologique à la connaissance du cèdre de l’Atlas dans les reboisements du Sud-Est de la France. Thèse, Université Aix-Marseille III, France, 123 p.

Hainry D., Colombet M., 2009. Bilan des introductions et perspectives d’utilisation du Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) en Bretagne. CRPF Bretagne, Forêt Privée Française, 10 p. https://fr.scribd.com/document/133928595/Cedre-de-l-Atlas

Halimi A., 1980. L’Atlas blidéen, climats et étages végétaux. Alger, Algérie, Office des publications universitaires, 523 p. http://www.iamm.ciheam.org/ressources/opac_css/index.php?lvl=notice_display&id =17158

Kadi-Bennane S., 2003. Cedrus atlantica en plantations artificielles : variation des épaisseurs des cernes. XIIe Congrès forestier mondial, Québec City (Canada). FAO, 5 p. http://www.fao.org/docrep/ARTICLE/WFC/XII/0598-B4.HTM

Krouchi F., 2010. Étude de la diversité de l‘organisation reproductrice et de la structure génétique du cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti) en peuplement naturel (Tala-Guilef, Djurdjura nord-ouest, Algérie). Thèse de doctorat, Université Mouloud Mammerij, Tizi Ouzou, Algérie, 127 p. + annexes.

Letreuch-Belarouci N., 1991. Les reboisements en Algérie et leurs perspectives d’avenir. Alger, Algérie, Office des publications universitaires, 2 vol., 641 p.

Loukkas A., 2001. Étude de la variabilité stationnelle de la qualité du bois de Cedrus atlantica Manetti dans le massif du Djurdjura. Thèse de magister, Institut national d’agronomie, El-Harrach, Algérie, 95 p.

M’Hirit O., 1994. Croissance et productivité du cèdre : approche multidimensionnelle de l’étude des liaisons stations-productions. In : M’Hirit O., Samih A., Malagnoux M. (éds). Le cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti). Annales de la Recherche Forestière au Maroc, n° spécial, 27 : 295-312. http://www.fao.org/docrep/009/ah002f/ah002f00.htm

M’Hirit O., Benzyane M. (éds), 2006. Le cèdre de l‘Atlas, mémoire du temps. Bruxelles, Belgique, Éditions Mardaga, 288 p.

Messaoudene M., Tessier L., 1997. Relation climat-croissance radiale de Quercus canariensis et de Quercus afares. Annales des Sciences Forestières, 54 : 347-358. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00883153/document

Messaoudene M., Loukkas A., Janin G., Tafere M., Dilem A., Gonçalez J., 2004. Propriétés physiques du bois d’éclaircie des cèdres (Cedrus atlantica), contenant du bois de compression, provenant de l’Atlas du Djurdjura (Algérie). Annals of Forest Science, 61 : 589-595. https://doi.org/10.1051/forest:2004054

Mestar N., 1995. Cartographie physionomique et approche phytoécologique de la cédraie de Tala Guilef (Djurdjura occidental). Thèse de magister, Institut national d’agronomie, El-Harrach, Algérie, 116 p.

Morsli S., 2008. Écologie et biologie du Bombyx disparate, Lymantria dispar L. (Lep. : Lymantriidae) dans le parc national de Chréa. Thèse de magister, ENSA, Alger, Algérie, 73 p. http://dspace.ensa.dz:8080/jspui/bitstream/123456789/649/1/morsli_s.pdf

Nedjahi A., 1987. La croissance et la productivité du cèdre de l’Atlas à Chréa. Annales de la Recherche Forestière en Algérie, 2 (2) : 23-59.

Niederlender L., Badeau V., 2010. Arboretum et dendroécologie. Dépérissement du cèdre. Collection Edytem, 11 : 47-54. https://hal.archives-ouvertes.fr/file/index/docid/786410/filename/Collection_ Edytem_11_Dendrochronologie_-.pdf

Rabhi K., 2015. Modélisation et optimisation de la croissance et du fonctionnement du Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti) dans le Djurdjura par l’intégration de descripteurs écologiques et dendrométriques. Thèse, Université de Tlemcen, Algérie, 215 p.

Rabhi K., Messaoudene M., Fortin M., Collet C., 2016. Modélisation de la structure en diamètre des reboisements et des peuplements naturels de Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti) du Djurdjura (Algérie). Revue Forestière Française, 68 (1) : 43-52. http://hdl.handle.net/2042/61593

Ripert C., Boisseau B., 1994. Écologie et croissance du cèdre de l’Atlas en Provence. In : M’Hirit O., Samih A., Malagnoux M. (éds). Le cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti). Annales de la Recherche Forestière au Maroc, n° spécial, 27 : 155-172. http://www.fao.org/docrep/009/ah002f/ah002f00.htm

Sarmoum M., 2008. Impact du climat sur le dépérissement du cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti). Diagnostic dendroécologique et climatique de la cédraie de Theniet El Had. Thèse de magister, Université des sciences et de la technologie Houari Boumediene, Alger, Algérie, 98 p. http://repository.usthb.dz/xmlui/handle/123456789/1443

Serre F., 1973. Contribution à l’étude dendroclimatologique du pin d’Alep (Pinus halepensis Mill.). Thèse, Université Aix-Marseille III, France, 244 p.

Till C., 1986. Influence des facteurs écologiques sur l’épaisseur des cernes du cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) au Maroc. Ecologia Mediterranea, 12 (3-4) : 33-48.

Toth J., 1973. Première approche de la production potentielle du Cèdre de l’Atlas dans le Sud de la France. Revue Forestière Française, 25 (5) : 381-389. http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/20758/RFF_1973_5_381.pdf?sequence=1

Toth J., 1978. Contribution à l’étude de la fructification et de la régénération naturelle du cèdre de l‘Atlas (Cedrus atlantica Manetti) dans le sud de la France. Thèse de doctorat, Université Paul-Cézanne, Aix-Marseille III, France, 136 p.

Vlassev V., 1987. Croissance en groupes du cèdre dans la montagne des Babors. Annales de l’Institut National Agronomique El-Harrach, 2 (2) : 57-70. https://www.asjp.cerist.dz/en/downArticle/12/2/2/13640

Yahi N., 2007. Les cédraies d‘Algérie : phytoécologie, phytosociologie, dynamique et conservation des peuplements. Thèse, Université des sciences et de la technologie Houari Boumediene, Alger, Algérie, 265 p.




DOI: https://doi.org/10.19182/bft2018.337.a31627



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2018, BOIS & FORETS DES TROPIQUES

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.

Bois et forêts des tropiques - Revue scientifique du Cirad

Cirad - Campus international de Baillarguet, 34398 Montpellier Cedex 5, France - Contact - ISSN: L-0006-579X