Arguments en faveur des plantations clonales intensives de teck, en se référant à l'expérience du Sabah

D.K.S. Goh, O. Monteuuis

Résumé


Bien que très prisé, le bois de teck ne représente aujourd'hui que 1% du volume total de bois d'oeuvre utilisé dans le monde. La demande internationale croissante pour du bois de teck de bonne qualité est responsable d'une diminution alarmante des ressources provenant des peuplements naturels ou des plantations. Par ailleurs, le teck est de plus en plus protégé par la mise en place d'une réglementation stricte pour préserver la biodiversité in situ de l'espèce. Cette situation a entraîné récemment un changement radical de la façon de concevoir les nouvelles plantations de tecks. En effet, les teckeraies traditionnelles, gérées la plupart du temps par des organismes publics pour être exploitées à l'issue de rotations de 60 à 80 ans, voire plus, ne sont plus adaptées au contexte actuel, qui doit tenir compte de la pression démographique croissante et ses conséquences sur l'occupation des sols. La tendance actuelle tend à privilégier les investisseurs privés, paysans inclus, désireux de réaliser le meilleur retour sur investissement dans les plus brefs délais. Les plantations rationnelles de clones de tecks adaptés aux différents contextes, que ce soit à une échelle industrielle sous forme de blocs monospécifiques ou intégrés au sein de divers systèmes agroforestiers, semblent l'option la plus prometteuse à cette fin. Ces aspects sont développés dans le présent article, en prenant comme référence le projet Icsb teck du Sabah, en Malaisie orientale. (Résumé d'auteur)

Mots-clés


Agroforesterie; Clone; Plantation forestière; Productivité; Tectona grandis; Clonage; Plantation industrielle; Sabah

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/bft2005.285.a20272



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 2005, Bois et Forêts des Tropiques

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.

Bois et forêts des tropiques - Revue scientifique du Cirad

Cirad - Campus international de Baillarguet, 34398 Montpellier Cedex 5, France - Contact - ISSN: L-0006-579X