De la culture itinérante sur brûlis au jardin agroforestier en passant par les jachères enrichies

R. Peltier, B. Pity

Résumé


Dans les zones équatoriales humides, la pression démographique grandissante induit l'intensification de la gestion de l'arbre dans les agrosystèmes. Celle-ci va de l'utilisation archaïque des ligneux spontanés, pour régénérer un sol épuisé par la culture sur brûlis, jusqu'à la subtile constitution des jardins agroforestiers, durables, diversifiés et en perpétuelle mutation; chercheurs et développeurs peuvent accompagner cette évolution

Mots-clés


Agroforesterie; Pratique culturale; Système jachère; Culture itinérante; Brûlis; Zone tropicale

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/bft1993.235.a19795



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 1993, Bois et Forêts des Tropiques

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.

Bois et forêts des tropiques - Revue scientifique du Cirad

Cirad - Campus international de Baillarguet, 34398 Montpellier Cedex 5, France - Contact - ISSN: L-0006-579X