Le problème des exotiques envahissantes

J. Figier, O. Soulères

Résumé


L'île de la Réunion bénéficie encore d'un patrimoine floristique relativement riche et varié : malheureusement celui-ci est menacé par le développement parfois exubérant d'espèces exotiques, appelés localement "peste végétale". Après la lutte mécanique puis la lutte chimique, c'est la lutte biologique qui paraît aujourd'hui la plus adaptée aux problèmes posés par ces végétaux envahissants

Mots-clés


Lutte biologique; Lutte chimique; Lutte culturale; Épiphyte; Île; Plante parasite; Introduction de plantes; Formation vegetale naturelle; Réunion

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/bft1991.229.a19692



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 1991, Bois et Forêts des Tropiques

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.

Bois et forêts des tropiques - Revue scientifique du Cirad

Cirad - Campus international de Baillarguet, 34398 Montpellier Cedex 5, France - Contact - ISSN: L-0006-579X