Deux productions passées de la forêt guyanaise. L'essence de bois de rose et la gomme de balata

A.M. Bruleaux

Résumé


L'essence de bois de rose et la gomme de Balata ont joué un rôle important dans l'économie de la Guyane à la fin du XIXè siècle, et au début du XXè siècle. Leur caractère d'activité de cueillette, l'évolution sociale du Département, l'aspect spéculatif de leur commerce expliquent leur déclin. L'article qui suit retrace l'historique de ces deux productions et rappelle comment elles étaient obtenues

Mots-clés


Huile essentielle; Extrait; Gomme; Récolte; Latex; Produit forestier non ligneux; Production

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/bft1989.219.a19651



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 1989, Bois et Forêts des Tropiques

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.

Bois et forêts des tropiques - Revue scientifique du Cirad

Cirad - Campus international de Baillarguet, 34398 Montpellier Cedex 5, France - Contact - ISSN: L-0006-579X