Rythmes de croissance de quelques essences de Guyane Française

P. Détienne, C. Barbier

Résumé


Les rythmes de croissance de 10 espèces de forêt dense guyanaise ont été étudités de 1979 à 1984 par deux méthodes simultanées : les bessures annuelles du cambium et la pose des rubans dendromètres. La lecture des rubans dendromètres a été effectuée à la périodicité d'un demi-mois. On note une relation globale très nette entre les rythmes d'accroissements et la pluviométrie avec des particularités sensibles entre espèces et individus. Il est fait une nette distinction dans les moyennes annuelles entre les espèces à bois trendre et léger (Simarouba, Copaia) et les espèces à bois dur et lourd (Goupi, St Martin-rouge), les accroissements étant respectivement de 4,3 mm et de 2,6 mm par an sur le rayon. La méthode des blessures annuelles a été appliquée pour détecter la présence et la périodicité des cerne dans le bois. La datation des arbres par leurs cernes reconnus comme annuels est relativement facile et précise chez l'Angélique, le Copaia, le Saint Martin rouge et le Yayamadou; parfois difficile et approximative chez le Chawari, le Manil et le Simarouba; très aléatoire chez le Goupi et impossible pour le Grignon franc

Mots-clés


Croissance; Cerne; Dendrométrie; Guyane française; Amérique du Sud

Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.19182/bft1988.217.a19593



Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Droit d'auteur (c) 1988, Bois et Forêts des Tropiques

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.

Bois et forêts des tropiques - Revue scientifique du Cirad

Cirad - Campus international de Baillarguet, 34398 Montpellier Cedex 5, France - Contact - ISSN: L-0006-579X